Tome 2 : Arcos Valys

Arcos Cover.png

Résumé

Les bardes chantent depuis des siècles la toute-puissance d'Arcos Valys.

Elle est le repart d'Adaïs contre ses adversaires repoussé jadis dans les landes hostiles d'Ortansie. Toutes les tentatives d'incursions des orcs furent vaines, renforçant leur rancoeur à chaque échec. Il fallut toute la diplomatie d'un émissaire persuasif pour parvenir à fédérer cette nation barbare aux clans épars.

Mais quelles sont les réelles motivations de Jofrast, le sorcier machiavélique ?

Malgré une armée d'une puissance sans précédent, la victoire est loin d'être acquise. De nombreux obstacles se dressent sur la route de Jofrast avant d'envisager une attaque contre l'inébranlable forteresse. Le chemin sera long malgré l'impatience affichée par ses acolytes.

Si sa horde sanguinaire, mut par un sentiment de vengeance s'abattait sur Adaïs, le royaume serait grandement affaiblit.

Mais sont-ils capable de franchir les remparts d'Arcos Valys ?

Extrait

Meg observait son ami avec un point de vue imprenable sur la vallée. Le bouclier magique scintillait intensément. La pierre blanche de la forteresse semblait inaccessible. Elle n’oubliait pas les paroles de Jofrast la veille : une source de Danaïs se trouvait sous ce temple et donnait un avantage considérable aux défenseurs.

 

Les prêtres se lançaient dans des incantations pour renforcer leur dôme de protection. Des archers se mirent en position tandis que le sorcier s’avançait. Une salve de flèches allait s’abattre sur lui, mais fut immobilisée par une puissance mystérieuse. Les projectiles inertes tombèrent dans l’herbe de la vallée. Les soldats recommencèrent une attaque, mais Sulfure marchait toujours d’un pas lent dans leur direction, protégé par une magie invisible. Des prêtres tentèrent d’arrêter l’assaillant, mais leurs sorts disparurent les uns après les autres, engloutis par les forces déployées par l’homme à la tunique rouge.

 

Des frissons parcoururent Meg quand Sulfure s’immobilisa à une centaine de mètres de la muraille. Doucement, il retira sa capuche. Sa longue tresse noire serpenta dans son dos. Enfin, il se tourna vers son maître, sans un mot. Ses yeux verts bordés de flammes sombres plongèrent dans ceux de Jofrast, comme à la recherche de son approbation. Il se dressa de nouveau en direction du temple, inclinant la tête comme pour mieux sonder ses défenses.

 

Sulfure tendit ses bras le long de son corps et ouvrit ses mains. De loin, ses mouvements donnaient l’impression d’être au ralenti. Il fléchit les genoux pour s’ancrer fermement dans le sol. Ses muscles se contractèrent. Il trembla comme s’il puisait des forces profondément enfouies en lui. Ses poings se fermèrent face à l’intensité de la puissance qu’il invoquait.

Chroniques

Chronique Fildediane

Chronique La Citadelle de mes lectures

Chronique lire-une-passion

Chronique Le Grimoire Magique

Chronique Marylin Fantasy

Chronique de MissLaliebook

Chronique le Grimoire magique